Thierry-Arcier.jpg

Thierry

Mon histoire :

J'ai "rencontré" le vin il y a une trentaine d'année. Il y avait des vignes dans la famille, alors je me suis dit que j'allais essayer. Je me suis installé en tant qu'exploitant agricole et j'ai commencé à adopter toutes les méthodes mises en place dans l'agro-industrie qui poussent à l'agro-manager. Très vite je me suis aperçu que ça ne marchait pas. Il n'y a pas d'économie d'échelle et au lieu de cela un endettement, des contraintes, une difficulté à respecter le sol, la plante et soi-même. J'en ai conclu que je devrais limiter les produits phytosanitaires, je me suis donc converti en bio. 

Depuis 10 ans j'essaie de travailler à être paysan et être paysan c'est ne pas laissé un désert derrière moi, des dettes et des gens qui se suicident tout les deux jours. Être paysan c'est essayer de valoriser mon travail, de cultiver plutôt que d'exploiter.

 

Ma démarche s'inscrit dans le respect du végétal, des humains, du sol et c'est en recréant ces valeurs ajoutées que je souhaite faire du vin.

Ma vision de l'agriculture :

L'idée de l'agriculture paysanne c'est le contraire de l'exploitation, c'est tirer un revenu de son travail, une indépendance des travailleurs, dans le respect de la terre. Pour moi faire partie d'un marché paysan c'est représenter ces produits là, expliquer ma démarche pour arriver à la vinification c'est à dire avec le moins d'intrants possible, voir quelques cuvées où il n'y a absolument aucun. Je souhaite partager ma façon de travailler en faisant découvrir aux gens des cépages qui résistent aux maladies depuis plus de 100 ans eu aussi proposer d'autres goûts avec des cépages différents et grâce à une culture différente. Marché paysan permet la valorisation des produits et donner du sens au contenu de chaque bouteille.

IMG_20201202_140814.jpg
IMG_20201202_140829.jpg